logo warm up f1
Grand Prix de Bahreïn

Les Tops du Grand Prix de Bahreïn

Hamilton top of the top 2 Lewis Hamilton a franchi à Bahreïn la barre des 2000 tours passés en tête d'un Grand Prix.
facebooktwittergoogle_plus

Kimi Räikkönen

Raikkonen top 2

Éclipsé par son coéquipier jusque-là, Kimi Räikkönen a démontré à Sakhir pourquoi il reste si spécial. Toujours en retrait de Vettel dans l’exercice du tour chronométré, « Ice-Man » a littéralement surclassé l’Allemand lors d’un Grand Prix de toute beauté. Incisif au départ où il profite du blocage du quadruple champion du monde sur Rosberg pour faire l’extérieur à ce dernier dans le deuxième virage, le pilote Ferrari s’affirme très rapidement comme celui capable de troubler la quiétude des Mercedes en course. S’il ne peut rien devant l’attaque imparable de Rosberg au 4ème tour, le natif d’Espoo va profiter des erreurs à répétition de son coéquipier et d’une stratégie décalée, il effectua son deuxième relais en mediums, pour se mêler à la lutte au podium. Ressorti de son deuxième arrêt à 19 secondes de Rosberg, le pilote flanqué du numéro 7 comble son retard, à coup de record du tour, en l’espace de 14 boucles avant de manger la Mercedes dans l’avant-dernier passage. Trop court pour rejoindre Hamilton, le Finlandais signe néanmoins une époustouflante 2ème place et met fin à une triste série de vingt-cinq Grand Prix sans podiums. Tout bonnement énorme à Bahreïn, Räikkönen rejoint Alain Prost au palmarès avec 41 meilleurs tours en course. La très grande classe.

Lewis Hamilton

Hamilton top 2

Les week-ends de course se suivent et se ressemblent pour le Britannique. Sur un nuage depuis la conquête de sa deuxième couronne mondiale l’an dernier, Lewis Hamilton ne semble pas vouloir redescendre sur terre en cette entame de championnat 2015. Époustouflant en qualification où il colle plus d’une demi-seconde à son coéquipier Rosberg, le pilote Mercedes a encore une fois dominé d’une main de maître ce Grand Prix de Bahreïn. Parfait au départ, le natif de Stevenage creuse immédiatement le trou sur Vettel, s’assurant en quelques tours un solide matelas d’avance. Desservi par un premier arrêt au stand tardif et plutôt long, conséquence d’une roue avant-droite récalcitrante, le double champion du monde ressort juste devant son coéquipier en pleine bataille avec la Ferrari frappée du numéro 5. Guère inquiété par l’autre flèche d’argent, l’ancien pilote McLaren gère parfaitement sa deuxième partie de course, augmentant la cadence quand cela est nécessaire. Clairvoyant jusqu’au bout, il n’hésita pas à louvoyer dans l’ultime boucle pour refroidir ses freins, Hamilton empoche à Sakhir la 36ème victoire de sa carrière, la deuxième consécutive sur le tracé bahreïnien. Avec 27 points et un joker d’avance sur son dauphin Rosberg, l’Anglais peut sereinement aborder l’entame de la saison européenne. Magistral.

Valtteri Bottas

Bottas top 2

Dans l’ombre de son coéquipier Massa depuis ses débuts à Kuala Lumpur, Valtteri Bottas a retrouvé la lumière dans la nuit de Sakhir. Définitivement débarrassé de ses soucis de dos, le Finlandais a livré à Bahreïn sa meilleure course en 2015. Plus véloce que le Brésilien tout au long du week-end, le pilote Williams a refait parler la poudre en qualification où il relègue le vice-champion 2008 à trois dixièmes de son chrono. Crédité d’un bon envol où il conserve sa 5ème place, le Nordique s’assure d’entrée une marge de sécurité sur la Red Bull de Ricciardo. Incapable de suivre le rythme imprimé par le quatuor de tête, le natif de Nastola va tranquillement gérer sa course avant de profiter des déboires de Vettel pour grimper à la 4ème position au 37ème tour. Calqué sur la même stratégie que les leaders, le protégé de Mika Hakkinen voit l’Allemand de chez Ferrari revenir sur lui en seulement sept boucles, mais ne s’en émeut guère. Insensible à la pression du quadruple champion du monde, le pilote flanqué du numéro 77 résistera 17 tours durant aux attaques stériles de « baby-schumi », bien aidé il est vrai par l’impressionnante vitesse de pointe de sa FW37. Magnifique 4ème, le champion 2011 de GP3 ajoute 12 points à son compteur personnel et revient à une unité de son voisin de garage Massa. Le Bottas de 2014 est enfin de retour.

Daniel Ricciardo

Ricciardo top 2

Accablé par les ennuis mécaniques depuis l’entame de ce championnat, Daniel Ricciardo est pourtant parvenu à inscrire des points à chacune des trois premières épreuves estampillées 2015. Le rendez-vous de Bahreïn n’a pas dérogé à la règle. Constamment plus rapide que le trop tendre Kvyat en essais libres, l’Australien a littéralement atomisé le Russe en qualification infligeant à ce dernier deux secondes pleine d’écart. Prompt à l’extinction des feux où il s’extrait parfaitement de sa 7ème place sur la grille, le pilote Red Bull grimpe immédiatement au 6ème rang à la faveur des soucis de départ rencontrés par Massa lors du tour de formation. Rapidement distancé par Bottas devant lui, le natif de Perth va progressivement se détacher de Grosjean et mener en solitaire son premier relais. Appelé à son box à la fin du 14ème tour, « Smiley » repartira juste devant le Français qui avait tenté « l’undercut » en s’arrêtant deux boucles plus tôt. Plus jamais inquiété par la Lotus du Tricolore, le pilote flanqué du numéro 3 achève sa jolie course à la 6ème position, égalant sa performance de Melbourne. Seule ombre au tableau et elle est de taille : l’énième explosion de son moteur Renault sur la ligne d’arrivée expose Ricciardo à une pluie de pénalité avant même la mi-championnat. Frustrant.

Andrea Noviello

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*