logo warm up f1
Grand Prix d'Australie

Billet d’humeur : Mascarade !

Billet d'humeur Australie 2016 Le nouveau format des qualifications a comme attendu accouché d'un spectacle insipide à souhait.
facebooktwittergoogle_plus

Grotesque. Ridicule. Consternant. Les qualificatifs ne manquent pas pour retranscrire l’impression laissée par le nouveau format des qualifications. Adopté dans l’urgence à seulement quinze jours du coup d’envoi de la saison, ce neuvième système de l’histoire de la Formule 1 était pourtant censé redynamiser les séances du samedi après-midi et offrir d’avantage d’incertitudes dans l’établissement de la grille de départ. Si certaines écuries, Haas ou Red Bull en tête, se sont laissées piéger par l’absurde jeu des chaises musicales, le résultat est loin de correspondre à celui initialement escompté par les têtes pensantes de la Fédération Internationale de l’Automobile. Bien au contraire. Insipide à souhait, si on excepte le début de la Q1, cette première séance qualificative de l’année a sombré dans l’aberration le plus total à mesure que les secondes ont défilé et que les éliminations se sont succédées. Privé du moindre pilote en piste alors qu’il restait encore quatre bonnes minutes à disputer au chronomètre, les spectateurs de l’Albert Park ont forcément dû regretter un investissement qui autrefois leur aurait assuré un spectacle à couper le souffle. Le temps où les Jim Clark, Ayrton Senna, Mika Hakkinen ou encore Juan-Pablo Montoya enthousiasmaient les foules grâce à leur maestria sur un tour chronométré semble bien loin aujourd’hui et ce n’est pas le simulacre de qualification auquel on a assisté à Melbourne qui devrait rabibocher les puristes avec un sport en sérieuse crise d’identité. Modifiée à sept reprises en treize ans, la séance qualificative n’a jamais su retrouver depuis le sel et l’excitation du pur exercice de vitesse qu’elle fut pendant de nombreuses années. À sans cesse vouloir chambouler les règles du jeu, la FIA a complètement dénaturé l’essence même des qualifications au risque de les transformer en véritable mascarade !

Andrea Noviello

facebooktwittergoogle_plus

1 Commentaire le Billet d’humeur : Mascarade !

  1. He oui, malheureusement grotesque .. quelques ambitions personnelles et de management de spectacle plus loin, ce splendide moment d’émotion qu’est la qualification devient ridicule … sans parler du débat successif sur le retour à la version précédente .. avorté au bout du compte ..
    https://twitter.com/EightMike/status/713310089298518016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*