logo warm up f1
Grand Prix d'Autriche

Les Tops du Grand Prix d’Autriche

Rosberg top autrice Magistral tout le week-end, Nico Rosberg remporte au Red Bull Ring sa 3ème victoire en quatre courses.
facebooktwittergoogle_plus

Nico Rosberg

Rosberg top 2

Dominateur tout le week-end, Nico Rosberg confirme en Autriche son net regain de forme. Si les démonstrations d’Hamilton à Monaco et au Canada l’avaient un peu refroidi, l’Allemand a répondu de la plus belle des manières en s’imposant pour la deuxième année consécutive sur le Red Bull Ring. Constamment devant son double champion du monde d’équipier en essais libres, si on excepte les libres 3 faussés par la pluie, le natif de Wiesbaden a de nouveau échoué face à l’Anglais en qualification en commettant une erreur aussi inutile que dommageable pour sa confiance. Ce sera pourtant sa seule fausse note du week-end. Bondissant au départ, il subtilise les rênes de la course à son voisin de garage et ne les quittera plus. Impressionnant de maîtrise, il se bâtit une confortable avance de trois secondes sur son rival au championnat avant d’effectuer son unique arrêt au stand à la fin du 33ème tour. De retour au commandement après le passage au box du Britannique, le pilote Mercedes s’en va tranquillement chercher son troisième succès en quatre courses, portant son total de victoires en F1 à 11 soit autant que Rubens Barrichello ou Jacques Villeneuve. Enfin de retour au niveau qui était le sien l’an dernier, Rosberg recolle à dix points d’Hamilton au classement pilotes et réaffirme ses ambitions de titre. Impérial.

Nico Hulkenberg

Motor Racing - Formula One World Championship - Austrian Grand Prix - Qualifying Day - Spielberg, Austria

Le tout récent vainqueur des 24 heures du Mans plane toujours sur son nuage. Après sa belle 8ème place à Montréal et son succès majuscule dans la Sarthe, Nico Hulkenberg a encore sorti le grand jeu en Autriche. Épatant 5ème chrono des qualifications, il relègue son coéquipier Perez décevant 16ème temps à plus de trois secondes, le pilote Force India a réalisé une course toute aussi pleine. Solide au départ où il conserve sa position, l’Allemand met sous pression Massa dans les premiers tours avant de voir le Brésilien s’éloigner progressivement. Pas en mesure de suivre le rythme imprimé par le Pauliste, le natif d’Emmerich ne peut rien devant l’attaque imparable de Bottas au 25ème tour. En grande souffrance avec des gommes super-tendres à l’agonie, le champion 2009 de GP2 est rappelé à son stand le tour suivant. De retour en piste sous le nez du Finlandais, le pilote Porsche en Endurance résistera neuf tours durant aux assauts du protégé de Mika Hakkinen avant de devoir de nouveau s’incliner devant le DRS de la Williams. Splendide 6ème, Hulkenberg signe son meilleur résultat en 2015 et gonfle son compteur personnel de huit unités supplémentaires. Et comme tout semble lui sourire en ce moment, il recevra à Silverstone la tant attendue version B de sa Force India. Brillant.

Felipe Massa

Massa top 2

Éclipsé par son coéquipier Bottas depuis Bahreïn, Felipe Massa a retrouvé de sa verve en Autriche. Déjà poleman au Red Bull Ring l’an dernier, le Brésilien s’est de nouveau montré à son aise en qualification en enregistrant le 4ème chrono, son meilleur résultat depuis l’Australie, repoussant son voisin de garage à un dixième. Parfait lors de l’extinction des feux, le pilote Williams colle aux basques de Vettel pendant tout le premier relais bien qu’il n’ait pas la vitesse suffisante pour porter la moindre attaque. Appelé à son stand à la fin du 34ème tour, le vice-champion 2008 connaît un arrêt moyen (3,6 secondes), mais conserve aisément sa 4ème place tant l’écart qui le sépare d’Hulkenberg est grand. Propulsé au 3ème rang deux boucles plus tard à la faveur de l’arrêt cauchemardesque de Vettel, le Pauliste va brillamment résister au retour de l’Allemand si bien qu’il faudra près de 20 tours à « baby-schumi » pour revenir dans la zone DRS. Aidé par son impressionnante vitesse de pointe et son moteur Mercedes, le Sud-Américain décroche à l’expérience son premier podium de la saison, le deuxième consécutive de l’écurie basée à Grove après le Canada. Auteur du 40ème podium de sa carrière, Massa consolide sa 6ème place au championnat et revient à cinq longueurs du 5ème Bottas. Solide.

Max Verstappen

Verstappen top 2

Le plus jeune pilote de l’histoire aura été le seul à la hauteur de l’évènement dans le giron Red Bull. Plus rapide que son coéquipier Sainz tout le week-end, Max Verstappen a réussi une qualification exceptionnelle en décrochant le 7ème temps en dépit des carences flagrantes de son moteur Renault. Non content d’avoir collé huit dixièmes à son coéquipier dans l’exercice du tour chronométré, l’Hollandais a de surcroît réalisé une course magistrale. Auteur d’un très bel envol, le champion du monde 2013 de karting subtilise la 6ème place à Bottas dès le premier virage. Rapidement mis sous pression par le Finlandais, le Batave doit céder au 15ème tour, retrouvant sa 7ème position initiale. Tombé au 11ème rang après son arrêt au stand à la fin du 27ème tour, le fils de Jos élimine facilement Kvyat deux boucles plus tard avant de dépasser l’autre Red Bull de Ricciardo au 40ème passage. Rattrapé par Maldonado à dix tours du but, le natif d’Hasselt va opposer une résistance virile au Vénézuélien, mais finira par craquer dans l’avant-dernière boucle en dépit d’un changement de ligne brutal sur le point de freinage qui aurait pu lui valoir les remontrances de la FIA. Convaincant 8ème, le pilote Toro Rosso renoue avec les points après trois mois de disette et repasse devant Sainz au classement pilote. Quelle fougue !

Andrea Noviello

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*