logo warm up f1
Grand Prix d'Abou Dhabi

Qualification : Rosberg passe la 6ème

Rosberg qualification Abou Dhabi Inarrêtable en cette fin de saison, Nico Rosberg coiffe à Abou Dhabi la 22ème pole de sa carrière.
facebooktwittergoogle_plus

Totalement décomplexé depuis la perte du titre mondial, Nico Rosberg a confirmé sa fin de saison éclatante en s’adjugeant le meilleur chrono des qualifications du Grand Prix d’Abou Dhabi. Crédité de sa sixième pole position consécutive en dépit de l’utilisation d’un vieux moteur, l’Allemand colle près de quatre dixièmes à l’autre pilote Mercedes Lewis Hamilton et huit dixièmes à la Ferrari de Kimi Räikkönen.

Toujours en lice pour décrocher une première couronne mondiale l’an dernier en arrivant dans la luxueuse baie de Yas Marina, Nico Rosberg avait vu ses espoirs de titre s’envoler dès le 25ème tour à la suite d’une défaillance de son système de récupération d’énergie. Cantonné à un simple rôle de faire-valoir, tandis que devant son coéquipier Lewis Hamilton caracolait tranquillement en tête, l’Allemand reculait progressivement dans la hiérarchie à mesure que les tours défilaient. Intimé par son équipe de rentrer sagement à son stand afin de mettre fin à son long calvaire, le fils du champion du monde 1982 avait tenu à rester en piste jusqu’au bout, montrant ainsi sa détermination et sa propension à ne rien lâcher. Douze mois plus tard, la situation est bien différente pour celui qui s’est adjugé deux semaines plus tôt au Brésil un deuxième titre honorifique de vice-champion.

Totalement libéré par la perte du championnat, le natif de Wiesbaden  a confirmé sur le très peu intéressant circuit d’Abou Dhabi son éclatante fin de saison. Plus véloce qu’Hamilton en libres 2 et en libres 3, Rosberg a pris un malin plaisir à jouer avec son voisin de garage en qualification avant de le crucifier au moment fatidique. Passé maître dans l’exercice du tour chronométré depuis Suzuka, le pilote flanqué du numéro 6 a encore attendu l’ultime partie de la séance qualificative pour décrocher le meilleur temps et s’offrir avec près de quatre dixièmes d’avance sa sixième pole position consécutive. « Nous avons effectué du bon boulot aujourd’hui, révèle Nico. Je dois maintenant terminer le boulot en course. La stratégie est assez claire pour demain. Les gommes tendres seront les plus efficaces. Nous avons veillé à bien les préserver. Je suis satisfait de ma progression lors des derniers Grand Prix. J’espère poursuivre sur ma lancée demain afin de remercier mon équipe et finir ce championnat en beauté. »

Hamilton ne répond plus

Auteur de la 22ème pole position de sa carrière, la deuxième d’affilée à Abou Dhabi, en 1.40.237 Rosberg s’élancera avec la ferme intention d’accrocher pour la première fois à son palmarès le Grand Prix du crépuscule. Dominateur en Q1 et en Q2, l’autre pilote Mercedes Hamilton doit une nouvelle fois se contenter du deuxième chrono du jour. Incapable de tirer parti de l’avantage moteur qui était le sien, Rosberg ayant dû revenir à une ancienne version de son propulseur suite à la rupture de celle utilisée dernièrement au Brésil, le triple champion du monde s’est de surcroît fendu d’une énième erreur lors de son ultime tentative en sortant trop large dans le dernier virage. Visiblement toujours aussi ronchon ce week-end malgré la quête de sa deuxième couronne mondiale consécutive avec la firme à l’étoile, le natif de Stevenage pourrait néanmoins profiter de sa vitesse de pointe supérieure en ligne droite pour tenter de terminer sur une bonne note sa triomphale saison 2015.

Seule pilote Ferrari rescapé en Q3, Sebastian Vettel (16ème) s’étant pris les pieds dans le tapis dès la Q1 en coupant inopportunément son effort lors de sa dernière tentative avant de se voir bêtement éliminer, Kimi Räikkönen (3ème) a parfaitement rempli son rôle en s’adjugeant la place de meilleur des autres un souffle devant l’épatante Force India de Sergio Perez (4ème). Passé à un dixième d’accrocher le troisième temps, « Checo » égale dans la nuit illuminée d’Abou Dhabi son meilleur résultat en qualification de Spa et se positionne comme l’outsider numéro un pour le Grand Prix de demain. « Je suis très heureux, explique le natif de Guadalajara. Ce fut une excellente séance de qualification. Je tiens à remercier l’équipe, car tous les changements que nous avons apportés sur la monoplace depuis hier ont porté leurs fruits. J’ai hâte d’être à demain même s’il nous sera très difficile de contenir les Red Bull et les Williams. Si je peux prendre le meilleur sur Kimi au départ, je ne m’en priverais pas. Je saisirai toutes les opportunités qui s’offriront à moi. »

Dernière galère pour Grosjean

Revenu à l’ancienne version de son propulseur Renault, le moteur utilisé il y a deux semaines à Interlagos n’ayant pas donné satisfaction, Daniel Ricciardo empoche un bon 5ème temps malgré le handicap de la Red Bull dans les interminables lignes droites du tracé de Yas Marina. De nouveau le meilleur représentant Williams dans l’exercice du tour chronométré, Valtteri Bottas s’offre le 6ème chrono devant un Nico Hulkenberg (7ème) totalement éclipsé par Perez à qui le vainqueur des 24 Heures du Mans 2015 concède plus d’une demi-seconde. Toujours en proie à l’instabilité criante de sa FW37, Felipe Massa ne récolte qu’une modeste 8ème position et précède la deuxième Red Bull de Daniel Kvyat (9ème). Vainqueur à la régulière du duel interne chez Toro Rosso en qualification pour la première fois depuis l’Angleterre, Verstappen ayant rencontré des problèmes mécaniques en Belgique, en Italie et au Japon, Carlos Sainz signe un joli 10ème chrono et devance sur la grille le prodigue néerlandais (11ème).

En net progrès sur un circuit pourtant peu favorable à son moteur Honda, McLaren a retrouvé un peu le sourire avec la belle 12ème place de Jenson Button. Victime d’une crevaison de son pneu arrière gauche en Q1, l’autre représentant de Woking Fernando Alonso aurait lui aussi pu s’inviter dans la deuxième partie des qualifications, mais doit finalement se contenter d’un pâle 17ème temps. Régulièrement plus rapide que son coéquipier depuis le début du week-end, Pastor Maldonado décroche le 13ème chrono du jour, mais ne doit sa supériorité sur Romain Grosjean (15ème) dans l’exercice du tour chronométré qu’aux problèmes mécaniques rencontrés par le Français en Q2. Contraint de changer de boîte de vitesse pour la course, le natif de Genève écopera de cinq places de pénalité sur la grille et s’élancera donc de la dernière position derrière les deux Sauber de Felipe Nasr (14ème), Marcus Ericsson (18ème), la Ferrari de Vettel (16ème), la McLaren d’Alonso (17ème) ou encore les deux Manor de Will Stevens (19ème) et de Roberto Merhi (20ème).

Andrea Noviello

Sergio Perez décroche un somptueux 4ème chrono sur le tracé de Yas Marina.

Sergio Perez décroche un somptueux 4ème chrono sur le tracé de Yas Marina.

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*