logo warm up f1
Grand Prix du Brésil

Qualification : Rosberg sur sa lancée

Rosberg qualification Brésil Nico Rosberg coiffe pour 78 millièmes la 21ème pole position de sa carrière à Interlagos
facebooktwittergoogle_plus

Invaincu dans l’exercice du tour chronométré depuis le Japon, Nico Rosberg s’est une nouvelle fois offert le meilleur temps lors de la séance qualificative du Grand Prix du Brésil. Auteur de sa cinquième pole position consécutive, l’Allemand devance de 78 millièmes l’autre Mercedes de Lewis Hamilton et de plus d’une demi-seconde la Ferrari de Sebastian Vettel.

Magistral vainqueur il y a deux semaines à Mexico, Nico Rosberg avait vu son indiscutable succès mexicain remis en cause par un Lewis Hamilton pas très heureux de la stratégie employée par son écurie Mercedes. Persuadé d’avoir été défavorisé au détriment de l’Allemand, le tout frais triple champion du monde est arrivé à Sao Paulo avec la ferme intention de remettre les choses au clair. Dominé depuis quatre Grand Prix par son voisin de garage dans l’exercice du tour chronométré, le natif de Stevenage entendait retrouver sa domination de la première moitié de saison, celle qui lui avait permis de coiffer 11 poles en douze courses. Déterminé à briller sur les terres de son idole Ayrton Senna, le Britannique s’est évertué à signer les meilleurs chronos lors des deux premières parties de la séance qualificative.

Pourtant, là où l’ancien protégé de Ron Dennis parvenait toujours à se sublimer en Q3, repoussant constamment les assauts de son coéquipier, c’est encore une fois Robserg qui a parfaitement su tirer son épingle du jeu dans le money-time, profitant d’une dernière tentative brouillonne d’Hamilton pour lui souffler le meilleur chrono et arracher la 21ème pole position de sa carrière. « Mon dernier tour était un peu limite, concède toutefois le pilote flanqué du numéro 6. Je me suis fait une ou deux frayeurs, mais c’est passé. Je suis dans une bonne spirale en ce moment. Je veux remporter cette course afin de consolider ma deuxième place au championnat. Je suis confiant, car nous avons effectué du bon boulot vendredi. Terminer la saison sur une bonne note c’est toujours mieux. »

Sanctions à la pelle

Regonflé par sa victoire au Mexique, Rosberg s’adjuge à Interlagos sa cinquième pole consécutive en 1.11.282 et partira avec l’objectif de rééditer son succès de l’an dernier. Jamais en mesure d’épingler à son palmarès la manche brésilienne en huit participations, l’autre pilote des flèches d’argent, Hamilton, comptera une nouvelle fois sur son habilité au départ pour tenter de virer en tête dans les mythiques esses de Senna. « Mon objectif est de remporter enfin ce Grand Prix, révèle le fils d’Anthony. J’ai essentiellement travaillé pour la course. Il ne m’a pas manqué grand-chose en Q3, mais je n’ai pas réussi le tour parfait. C’est vrai que Nico m’a encore battu pour la pole, cependant j’ai déjà terminé mon boulot en remportant le championnat. Je finirai également l’année avec le record de poles donc ce n’est pas dramatique. »

Passé totalement au travers de son Grand Prix il y a deux semaines à Mexico, Sebastian Vettel a parfaitement réagi en se plaçant encore une fois en embuscade derrière les deux pilotes Mercedes à la 3ème place. Pénalisé de trois positions sur la grille avant même de débuter la séance qualificative pour son dépassement sous drapeau rouge sur la Sauber de Felipe Nasr en libres 2, Valtteri Bottas s’est adjugé un magnifique 4ème chrono devant son meilleur ami du moment, Kimi Räikkönen (5ème). Finalement relégué en quatrième ligne juste devant l’autre Williams de Felipe Massa (8ème), le Finlandais s’élancera derrière la Force India d’un très bon Nico Hulkenberg (6ème) et la Red Bull de Daniil Kvyat (7ème). Doté pourtant de la nouvelle spécification du moteur Renault, l’autre représentant de la marque autrichienne Daniel Ricciardo n’a été en mesure d’accrocher qu’un bien modeste 9ème temps devant la Toro Rosso de Max Verstappen (10ème).

Alonso maudit

Sanctionné de dix places sur la grille, l’Australien partagera la dernière ligne de la grille de départ aux côtés de l’autre malheureux du jour Fernando Alonso (20ème). Alors qu’il avait appelé de ses vœux d’avantage de problèmes lors de ces deux dernières manches de la saison, le Taureau des Asturies a été entendu, son moteur Honda rendant l’âme dès son tour de lancement en Q1 rejetant ainsi l’Espagnol à un rôle de spectateur pendant toute la qualification. Brillant 11ème temps de son épreuve à domicile, Felipe Nasr a lui aussi subi les foudres d’une direction de course désespérément tatillonne pour ce qui constitue son premier Grand Prix du Brésil au volant d’une Formule 1. Coupable d’avoir gêné son compatriote Massa en fin de Q1, le natif de Brasilia s’est vu infliger une sanction de trois places qui le repousse, à la faveur des malheurs de Ricciardo, en 13ème position.

Dominé pour la troisième fois consécutive par son encombrant coéquipier Verstappen, l’Espagnol n’ayant pas pris part aux qualifications du Grand Prix de Russie suite à son crash en libres 3, Carlos Sainz échoue au 12ème rang devant un Sergio Perez (13ème) repoussé à près d’une seconde de son voisin de garage Hulkenberg. Fade 14ème chrono, Marcus Ericsson gagnera deux places sur la grille au grès des pénalités quand Romain Grosjean (15ème), exclu dès la Q2 pour la troisième fois d’affilée en raison d’un tête-à-queue dans Ferradura, grimpera d’un rang. Encore une fois devancé par le Français dans l’exercice du tour chronométré, l’autre pilote Lotus Pastor Maldonado (16ème) devance la McLaren rescapée de Jenson Button (17ème). De nouveau sorti vainqueur de la confrontation en interne chez le petit poucet du plateau, Alexander Rossi (18ème) précède d’un dixième l’autre Manor de Will Stevens (19ème).

Andrea Noviello

Hulkenberg qualification Brésil 2015

Nico Hulkenberg conquiert un très joli 6ème chrono lors des qualifications brésiliennes. 

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*