logo warm up f1
Grand Prix d’Allemagne

Les Tops du Grand Prix d’Allemagne

Lewis Hamilton the top Allemagne 2016 Lewis Hamilton s'adjuge en Allemagne sa sixième victoire dans cette saison 2016 de Formule 1.
facebooktwittergoogle_plus

Lewis Hamilton

Lewis Hamilton top Allemagne 2016

Plus rien n’arrête le champion du monde en titre. Invaincu depuis l’Autriche, Lewis Hamilton a ajouté une 49ème victoire à son palmarès en Allemagne au terme d’un Grand Prix tout en maîtrise. Devancé par son coéquipier Rosberg dans chacune des trois séances libres du week-end, le Britannique a logiquement réagi en qualification, même s’il n’est pas parvenu à prolonger sa belle série de pole position, la faute à un freinage quelque peu manqué à l’épingle dans son ultime tentative en Q3. Placé du côté le moins adhérent de la piste, le natif de Stevenage prend un envol de folie qui lui permet de pointer immédiatement devant l’autre flèche d’argent. Boosté par ce départ idéal, le fils d’Anthony colle près de cinq secondes à son plus proche poursuivant Verstappen en seulement onze boucles. Seul pilote en mesure de tourner régulièrement sous la minute vingt et un en début de course, l’Anglais stoppe une première fois à son box dans le 15ème passage afin de monter les pneus tendres. Reparti sans perdre la tête du Grand Prix, le fer de lance de Mercedes poursuit son cavalier seul devant et va même se permettre d’économiser son moteur en fin d’épreuve. Ni ses deux changements de gommes suivants au 35ème et 47ème tours, ni les Red Bull ne parviendront à troubler la quiétude du triple champion du monde. Intouchable à Hockenheim, l’ancien protégé de Ron Dennis coiffe son sixième succès en sept courses et renforce par la même occasion sa position de leader au championnat. Fort de ses 19 points d’avance sur son rival et équipier Rosberg, Hamilton part en vacance l’esprit léger et avec la satisfaction du devoir accompli. Magistral.

Daniel Ricciardo

Daniel Ricciardo top Allemagne 2016

Revigoré par son podium hongrois, Daniel Ricciardo a confirmé son retour au premier plan en Allemagne, réussissant un autre week-end de toute beauté. De nouveau étincelant dans l’exercice des qualifications, il s’adjuge un superbe troisième chrono à seulement trois dixièmes du poleman Rosberg, l’Australien réussit, à l’inverse du pilote Mercedes lui aussi placé à l’intérieur de la grille, un très joli envol. Passé devant le vice-champion du monde 2015, le natif de Perth doit tout de même s’incliner face à la manœuvre musclée, mais audacieuse de son coéquipier Verstappen au premier virage. Obligé d’adapter au bout de quelques tours seulement un rythme de croisière afin de ne pas endommager trop rapidement ses gommes, le vice-champion 2010 de F3.5 se contente de suivre à distance le Néerlandais tout en surveillant les velléités de Rosberg derrière lui. Arrêté à son box au 13ème passage, le protégé d’Helmut Marko ressort équipé en gommes tendres à l’inverse du fils de Jos chaussé en super tendres. Avantagé par son choix pneumatique, le pilote Red Bull hausse sensiblement sa cadence et parvient à ramarrer la monoplace de son voisin de garage. Propulsé en deuxième position au 29ème tour après le pit-stop de l’Hollandais, « Smiling » prolonge son second relais cinq boucles de plus avant de lui aussi repasser par les stands. Quatrième à l’issue de la deuxième valse des changements de pneus, il profite de la pénalité infligée à Rosberg et d’une meilleure gestion de ses Pirelli pour s’octroyer une très belle deuxième place à seulement sept secondes du vainqueur Hamilton. Ricciardo décroche le jour de son centième Grand Prix en F1 le 13ème podium de sa carrière et offre à Red Bull la deuxième place du championnat constructeur devant Ferrari. Un sans-faute.

Nico Hulkenberg

Nico Hulkenberg top Allemagne 2016

Toujours en quête du premier podium de sa carrière, Nico Hulkenberg s’est consolé en enchaînant une troisième entrée consécutive dans les points à l’occasion de son Grand Prix à domicile. Constamment plus véloce que son coéquipier Perez en essais libres, le natif d’Emmerich a également dominé « Checo » lors de la séance qualificative, décrochant une très jolie septième place. Rétrogradé en huitième position sur la grille de départ pour avoir utilisé pendant la Q1 un train de pneumatiques normalement alloué aux seuls essais libres du samedi matin, l’Allemand est crédité d’une assez bonne mise en action, bien qu’il ne gagne aucune place lors de l’extinction des feux. Resté sagement derrière la Williams de Bottas pendant le début de course, il stoppe à son stand dès le 13ème tour afin de monter les gommes tendres. Toujours pas en mesure de venir menacer le Finlandais à la régulière, le protégé de Willi Weber va réussir à faire la différence aux jeux des stratégies. Appelé deux autre fois à son box aux 33ème et 44ème passages, quand dans le même temps le champion 2011 de GP3 n’effectue plus qu’un seul arrêt, le vainqueur des 24 Heures du Mans 2015 profite habilement d’une monte pneumatiques nettement plus efficace en fin de course pour souffler la septième place à Bottas dans la 62ème boucle. Meilleur des autres sur l’ensemble du week-end, le pilote Force India empoche six nouveaux points au championnat qui lui permettent de grimper de la douzième à la dizième place du classement pilote. Prolongé d’une année dans l’écurie de Vijay Mallya, Hulkenberg se rassure après une première partie de saison pas vraiment à son avantage. Encourageant.

Jenson Button

Jenson Button top Allemagne 2016

Une semaine après son Grand Prix cauchemardesque sur le Hungaroring, Jenson Button a relevé la tête en Allemagne, s’adjugeant une très jolie huitième place sous le drapeau à damier. Limité par les faiblesses récurrentes de son moteur Honda en qualification, il s’octroie tout de même le 12ème chrono du jour avec un peu plus d’un dixième d’avance sur son coéquipier Alonso, le Britannique a fait parler toute sa science du pilotage pour s’offrir un résultat autrement plus réjouissant en course. Bien que positionné du côté le moins adhérent de la piste, le champion du monde 2009 bondit littéralement de son emplacement au moment de l’extinction des feux et passe le premier virage au neuvième rang. Volontairement précautionneux en début de Grand Prix, le pilote McLaren ne cherche pas à inquiéter la Force India d’Hulkenberg devant lui, se bornant à contenir l’autre représentant de l’écurie basée à Woking. Le natif de Frome stoppe une première fois à son box au 14ème passage afin de monter les pneus tendres. Revenu en seulement trois tours dans le sillage de Gutierrez, il élimine facilement la Haas au 19ème tour et retrouve sa neuvième place initiale. Pas d’avantage inquiété par la suite même si son coéquipier Alonso se montre un temps légèrement plus véloce que lui, le pilote flanqué du numéro 22 marque deux autres arrêts dans les 32ème et 47ème boucles, optant à chaque fois pour un train de super tendres. Fin gestionnaire de ses gommes et de sa consommation d’essence, Button parviendra même à souffler la huitième position à Bottas dans l’avant-dernier tour, coiffant ainsi les quatre points qui vont avec. Costaud.

Andrea Noviello

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*