logo warm up f1
Grand Prix de Grande-Bretagne

Qualification : Leclerc passe tout près

Charles Leclerc qualification Angleterre 2019 Charles Leclerc décroche un superbe troisième temps lors de ces qualifications britanniques.
facebooktwittergoogle_plus

Meilleur chrono des libres 3 du samedi matin, Charles Leclerc est passé tout proche d’une nouvelle pole position lors des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne. Battu d’un souffle par les deux Mercedes de Valtteri Bottas et de Lewis Hamilton, le Monégasque s’offre un très joli troisième temps loin devant l’autre Ferrari de Sebastian Vettel.

Son week-end britannique n’avait pas débuté de la meilleure des manières qui soit. Régulièrement ramené par la presse à son duel perdu face à ce diable de Max Verstappen en Autriche et à la clémence des commissaires de la FIA vis-à-vis de ce même pilote Red Bull, Charles Leclerc devait également conjuguer avec une SF90 quelque peu capricieuse sur le billard (le tarmac anglais ayant totalement été resurfacé après les plaintes émises par les pilotes l’an dernier) de Silverstone. Visiblement en souffrance sur les longs relais en raison d’une usure excessive de ses gommes-avant, le Monégasque peinait à retrouver la flamboyance qui avait fait de lui l’un des acteurs majeurs du dernier Grand Prix d’Autriche. Lointain cinquième lors de la séance d’ouverture du vendredi matin (il accuse une seconde pleine de retard sur la Red Bull de son ami Pierre Gasly), le pilote Ferrari opérait un joli rapproché dans l’après-midi, recollant à moins de deux dixièmes du meilleur chrono signé par la Mercedes de Valtteri Bottas.

Rassuré sur le potentiel de sa machine en rythme de qualification, le champion 2017 de Formule 2 n’affichait pour autant aucun excès de confiance, conscient du déficit en virages dont souffre encore les monoplaces rouges face aux redoutables flèches d’argent. Homme le plus rapide lors de l’ultime répétition des libres 3 (il devance d’un souffle l’autre Ferrari de Sebastian Vettel), le protégé de Nicolas Todt s’attendait toutefois à devoir courber l’échine lors de la dixième séance qualificative de la saison. Il n’en a rien été. Agressif dans son choix pneumatique (il s’élancera en gommes tendres) comme il l’avait été deux semaines plus tôt à Spielberg, l’enfant prodige de la Principauté a tenu la dragée haute aux deux Mercedes dans chacune des trois parties des qualifications, échouant finalement au troisième rang à seulement 79 millièmes de seconde du poleman du jour Valtteri Bottas. « Je suis évidemment satisfait de notre résultat, confie le fer de lance de la FDA. On ne pouvait pas espérer beaucoup mieux aujourd’hui. On a pas mal souffert avec les pneus en début de week-end, mais on a bien réagi depuis hier. »

« On devrait assister à une course excitante »

Chronométré en 1’25’’172 au terme de son ultime tentative en Q3, il colle au passage six dixièmes plein à son coéquipier Vettel, Leclerc domine le quadruple du champion du monde allemand pour la troisième fois consécutive en qualification, preuve qu’il a cette fois bel et bien assimilé les codes d’un exercice où « Baby-Schumi » avait pourtant pris l’habitude de le dominer régulièrement en début de saison. Particulièrement impressionnant dans les deux premières parties de la séance, il claqua le record de la piste dès sa première tentative en Q1 avant de réaliser le meilleur chrono en Q2, le pilote Ferrari s’est de nouveau montré flamboyant en Q3, réussissant à surmonter sans apparente difficulté le handicap d’un premier run manqué (il commit une grosse faute en voulant trop en faire) pour venir rafler un troisième temps de toute beauté. « Nous étions très bien en Q2, corrobore la nouvelle recrue de la Scuderia. Mercedes a très certainement un peu plus poussé son moteur en Q3. Ils étaient extrêmement rapides dans les virages et c’est là où nous devons travailler le plus. »

Brillamment parvenu à tenir la dragée haute aux deux flèches d’argent de Bottas et d’Hamilton dans l’exercice de la vitesse pure, le champion 2016 de GP3 sait qu’il lui faudra réaliser un Grand Prix en tout point parfait pour espérer venir troubler la quiétude des Mercedes ce dimanche en course. S’il ne brigue pas ouvertement la victoire sur un terrain de jeu à priori plus favorable aux deux W09, l’enfant prodige de la Principauté espère toutefois que sa stratégie pneumatique décalée lui permettra de se mêler à la lutte pour la plus haute marche du podium sur les terres de ses rivaux. « On est content de notre choix en termes de stratégie, assure la révélation de la saison 2018 en interview d’après qualification. Prendre le départ avec les pneus tendres pourrait nous donner un avantage sur les machines équipées de médiums. Du moins, on l’espère. La météo va aussi jouer un rôle important demain sans compter que le circuit constitue un vrai défi. On devrait assister à une course excitante. » Avec cette fois l’hymne monégasque en guise de bouquet final ?

Andrea Noviello

Charles Leclerc qualification Silverstone 2019

Comme en Autriche, Charles Leclerc prendra le départ de la course équipé de gommes tendres.

facebooktwittergoogle_plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*